Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2013

Décryptage : Pourquoi les femmes ne prennent pas le pouvoir (par Annick Steta, Revue des deux mondes)

sandberg.jpgAnnick Steta de la Revue des deux mondes nous fait part de son point de vue sur le dernier ouvrage de Sheryl Sandberg, COO de Facebook :

"La directrice générale de Facebook, Sheryl Sandberg, vient de publier un livre qui fait grand bruit aux États-Unis. Dans Lean In : Women, Work, and the Will to Lead, elle retrace son parcours et met en évidence les raisons pour lesquelles les femmes peinent à parvenir au sommet des entreprises ou des organisations dans lesquelles elles travaillent.

Sheryl Sandberg est ce que les Américains appellent an overachiever : au prix d’efforts acharnés, elle a réalisé dès son plus jeune âge des performances supérieures à ce qui aurait pu être attendu d’elle. Alors qu’elle était étudiante de premier cycle à Harvard, elle fut repérée par Larry Summers qui y était professeur. Nommé économiste en chef de la Banque mondiale en 1991, Summers l’appela à ses côtés à Washington : elle devint son assistante de recherche et collabora à différents projets destinés à faire reculer la lèpre, le sida et la cécité en Inde. Entrée en 1993 à la Harvard Business School, elle obtint son MBA deux ans plus tard. Elle travailla brièvement pour le cabinet de conseil en stratégie McKinsey & Company avant de devenir chef de cabinet de Larry Summers, nommé Secrétaire au Trésor par Bill Clinton. Après l’élection de George W. Bush, Sheryl Sandberg rejoignit le secteur privé. D’abord chargée chez Google de la direction des ventes et des opérations en ligne, elle fut recrutée en 2008 par le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui cherchait alors un directeur général. Sa première mission consista à transformer Facebook en une entreprise rentable : cet objectif fut atteint en 2010."

Lire la suite dans la Revue des deux mondes

Les commentaires sont fermés.